L’agriculture Bas Carbone et l’agriculture Régénérative

L'agriculture bas carbone et l'agriculture régénérative pour une transition agroécologique du monde agricole.

Imaginez un monde où chaque bouchée de nourriture que vous prenez contribue non seulement à votre santé, mais aussi à la santé de notre planète. Un monde où l’agriculture n’est pas une source majeure de gaz à effet de serre, mais un moyen de capturer et de stocker le carbone. C’est le monde que l’agriculture bas carbone et l’agriculture régénérative cherchent à créer.

Nous vivons dans une époque de défis sans précédent. Le changement climatique, la perte de biodiversité, l’épuisement des ressources naturelles, tous ces problèmes sont liés à la façon dont nous produisons et consommons notre nourriture. L’agriculture est à la fois une victime et une cause de ces défis. Elle est affectée par les changements climatiques, mais elle est aussi responsable de près d’un quart des émissions mondiales de gaz à effet de serre.

Face à cette réalité, une nouvelle approche de l’agriculture est nécessaire. Une approche qui non seulement réduit les émissions de gaz à effet de serre, mais qui contribue également à atténuer les effets du changement climatique. C’est là que l’agriculture bas carbone et l’agriculture régénérative entrent en jeu.

L’agriculture bas carbone

Les pratiques et systèmes agricoles bas carbone visent à réduire les émissions de gaz à effet de serre, à séquestrer le carbone et à minimiser l’empreinte carbone des activités agricoles. L’utilisation durable des terres, la gestion efficace des ressources et l’adoption de technologies et de pratiques innovantes comme l’agriculture de précision, l’agroforesterie et le labourage de conservation sont les priorités de cette approche.

L’agriculture régénérative

L’agriculture régénérative, quant à elle, va plus loin. Elle vise non seulement à réduire les émissions de gaz à effet de serre, mais aussi à restaurer la santé des sols, à augmenter la biodiversité et à améliorer les cycles de l’eau. Elle utilise des techniques comme le pâturage tournant, qui imite les mouvements naturels des troupeaux pour régénérer les sols, ou la couverture végétale permanente, qui protège les sols de l’érosion et aide à stocker le carbone.

Ces approches ont le potentiel de transformer notre système alimentaire. Elles peuvent aider à atténuer le changement climatique, à restaurer la biodiversité et à améliorer la résilience de nos systèmes agricoles. Mais elles ne sont pas sans défis.

L’un des principaux obstacles à l’adoption de l’agriculture bas carbone et régénérative est le manque de connaissances et de compétences. Ces techniques nécessitent une compréhension approfondie des systèmes naturels et une capacité à travailler avec eux plutôt que contre eux. Elles nécessitent également des investissements en temps et en argent, ce qui peut être un obstacle pour les agriculteurs qui luttent déjà pour joindre les deux bouts.

Malgré ces défis, il existe des solutions. Des programmes de formation et de soutien peuvent aider les agriculteurs à acquérir les compétences nécessaires. Des incitations financières peuvent aider à compenser les coûts initiaux. Et des politiques publiques peuvent créer un environnement favorable à l’adoption de ces pratiques.

En fin de compte, l’agriculture bas carbone et l’agriculture régénérative ne sont pas seulement des techniques agricoles. Elles sont une vision d’un système alimentaire qui nourrit non seulement les gens, mais aussi la planète. Elles sont une réponse à l’appel de notre époque, un appel à l’action pour un avenir plus durable et résilient.

Article rédigé par Maxence, MyEasyCarbon Product Manager chez MyEasyFarm.

Vous cherchez une solution pour vous accompagner sur des projets d’agriculture Bas Carbone et d’agriculture Régénérative ?

Contactez Maxence ou les autres membres de notre équipe d’experts.

Partager :

Autres articles

Un agriculteur engagé dans le Bas Carbone

MyEasyCarbon et un agriculteur Grandes Culture, un outil adapté pour accompagner une démarche Bas-Carbone globale de exploitation.
Le cas d’un agriculteur engagé dans un projet Bas-Carbone.

Nous contacter